La force de nos erreurs

Nous mobilisons beaucoup plus de temps qu’il n’y parait pour prévenir des éventuels erreurs à ne pas commettre, aux personnes que l’on aime, celles qui nous entoure, celles dont nous connaissons le goût pour le danger et les personnes vulnérables que nous côtoyons parfois… Nous conseillons, intervenons et nous permettons souvent de mettre en garde des risques de la vie, des embûches, des dangers et des influences néfastes…

Nous connaissons, les risques de chacun de nos actes, notre conscience reconnaît parfaitement les dangers de chaque situations dans lesquelles nous sommes parfois attirés,  rien ne devrait inciter une personne « prévenue » à plonger, en connaissance de cause, dans les abysses d’une vie d’échecs prévisibles … Mais pourtant, je sais personnellement, qu’avec la meilleure prévention et la plus forte volonté du monde pour ne pas se mettre en danger, il suffit d’une seconde face à une vie de prévention, pour basculer d’un côté, duquel chaque personne qui nous entoure nous a pourtant prévenu des dangers et des cruels résultats…

Nous savons tous, avec un minimum d’expérience de la vie, qu’un destin, une vie, un avenir, a la particularité folle de pouvoir basculer en une fraction de seconde… Autant de travail, d’éducation, de conseil et d’amour ne peut rivaliser avec l’attirance et l’aspiration d’une vie qui nous est interdit par des personnes qui, parfois, n’en connaissent pas la noirceur eux même… Tant d’interdits, de crainte, de méfiance pour un monde que l’on nous empêche d’entrevoir …

Mais à 16 ans, n’est-ce pas pour certain, l’âge de la conquête d’un monde comme celui-ci? Un monde qui fait peur aux autres et qui pourrait nous apporter la force et la confiance nécessaire à notre âme si nous arrivions nous même à en ressortir sans la moindre séquelle ?

La maternité adolescente pourrait être parfois, ce monde inconnu, craint et dangereux pour les gens qui ne croient plus en nous… Un monde assez risqué et mal perçu pour trouver en celui-ci la vocation de prétendre être une personne assez courageuse si l’on s’en sort suffisamment correctement pour pouvoir balancer en pleine figure que l’on a gagné face à un monde que, ceux qui ne croyait pas en nous, n’avait eux même jamais eu le courage d’entreprendre ?

Être maman à 16, 17, 18 ans peut paraître être une situation si affaiblissante pour celles qui la vit; Elle dépeint généralement le passé et le présent d’une jeune fille en perte de repères, d’autorité et d’amour… Très bien, admettons… Mais qu’en est-il de cette jeune fille lorsque malgré ce lourd passé, malgré tous ces manques et ces importances qu’on lui reproche, elle réussit par sa détermination, sa colère et son impunité à devenir une maman combative, forte et aimante ?

Je peux vous assurer qu’il est possible d’avoir de grands rêves même si l’on a décidé ou non de devenir maman à 17 ans…

Il est possible de se faire la promesse de ne pas arrêter de se battre pour son avenir et de croire en un lendemain plus doux…

Il est possible de décider de combattre la vie que l’on a auparavant choisie d’affronter pour de mauvaises raisons parfois…

Il est possible d’être celle que l’on a toujours voulu être en empruntant un chemin interdit…

Il est possible de se sentir plus forte que jamais lorsque l’on a choisi de faire face aux galères prédites par les autres…

La critique est facile face à une jeune maman en quête de confiance, de reconnaissance et d’estime… Mais pourtant, que faudrait-il autant critiquer? Sa force de vie? Cette force qui lui permet de faire vivre ses rêves, ses espoirs et son enfant dans un univers qui pourtant , ne lui offrira pas la chance d’entrevoir de meilleures perspectives?

Il est si difficile de se sentir légitime lorsque les regards des autres nous interdit de faire émerger la conviction d’être une maman comme celles que l’on félicite du travail accompli …

Arrêtons de croire que par cette voie, elles ont choisis l’échec, mais reconnaissons plutôt que par cette voie, elles ont choisis de se donner la chance de se sentir encore plus forte!

Alizée T.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s