Récit n°3

 

Nous vivions notre cohabitation avec beaucoup d’incertitude, nous étions 2, mais la nuisance que l’une procurait à l’autre nous avait enlevé la moindre parcelle d’envie de fusionner.

Je sentais en elle parfois, l’envie très humaine de se laisser aller à moi, mais l’inquiétude que je ressentais à ce moment là de décevoir ses trop grandes attentes, forçait tout en moi de ne pas lui donner l’opportunité de me voir comme la mère que j’aurais du être.

La peur de ne pouvoir lui offrir ce qu’elle attendais de moi, m’empêchait de m’abandonner à toutes sortes d’essais affectifs.

Elle était elle et j’étais moi, deux corps bien distincts avec, pour seul similarité, la peur de l’inconnue. La mettre à l’écart de tout espoir de me faire un jour confiance me donnait l’impression de l’éduquer contre la déception du reste du monde.

Je tenais d’une certaine façon, le rôle du guide de sa petite vie, qui était à mes yeux teinté d’une grande obscurité. Je crois que je pensais tenir de cette façon mon rôle de mère, je lui apprendrais ce qu’est la vie telle que nous serons certainement condamné à la vivre et dans ce cas, je lui donnerai peut être la force nécessaire de ne jamais compter sur moi.

Alizée T.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s